COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Soutien à Emilie Delorme

À l’initiative du Mouvement HF, un ensemble de structures professionnelles : ASTREA Réseau de femmes artistes, Paye ta note, L’A-CDCN et le Réseau Fair_Play, affirme ici son soutien total à Émilie Delorme et demande au Ministre de la Culture, Monsieur Franck Riester de dénoncer la cabale ignominieuse dont Madame Emilie Delorme a fait l’objet et d’entériner au plus vite sa nomination à a tête du CNSMDP conformément aux voeux exprimés par le CA du mercredi 4 décembre dernier. 

Il faut répondre à la violence de cette campagne de dénigrement indigne en dénonçant la tentative de salir sa réputation de professionnelle de la musique classique et regretter qu’on ne s’arrête pas sur ses compétences, délibérément ignorées par ses détracteurs. 

Rappelons qu’Émilie Delorme est une professionnelle reconnue en France où elle dirige l’Académie du festival d’Aix-en Provence ainsi que l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée depuis plus de dix ans auprès de Bernard Foccroulle avec lequel elle avait précédemment collaboré au théâtre de la Monnaie. Elle jouit également d’une excellente réputation en Europe où elle a fondé en 2009 ENOA, réseau européen des académies d’opéra , ainsi que dans le monde méditerranéen où elle a fondé en 2014 un incubateur d’artistes émergents de la Méditerranée fédérant plus de 25 pays, et oùelle est sollicitée pour des missions d’expertise, comme à l’occasion du projet du Grand théâtre de Rabat. 

Alors que lui reproche-t-on ? Son engagement pour l’égalité ?
Émilie Delorme a toujours tenu ensemble la plus haute exigence de l’art et la conscience des inégalités. Qui osera contester la réalité chiffrée selon laquelle le milieu de la musique classique n’est pas traversé par ces inégalités entre milieux économiques et sociaux, entre femmes et hommes, entre les formes musicales elles- mêmes ? 

Nous devons nous réjouir que les convictions d’Émilie Delorme conjuguent la quête de l’art et celle de l’égalité, pour former des musicien.nes et des danseur.euses demain plus outillé.e.s et conscients de leur place dans la société…
Il ne faut sans doute pas sous-estimer la déstabilisation que provoque l’arrivée d’une femme au sommet de l’enseignement musical classique…La première à ce poste prestigieux. Il ne faut sans doute pas non plus sous-estimer la tension générée par l’interminable processus de recrutement, qui a laissé des candidat.e.s déçu.e.s, sans parler de leurs mentor.es … 

Nous remercions et saluons les nombreux témoignages, positifs, qui affluent de toutes parts : d’artistes avec lesquel.les elle a travaillé ces dernières années, aussi bien que d’inconnu.e.s pour saluer son professionnalisme et la légitimité de sa candidature à la direction du CNSMDP. 

Les associations et collectifs de la Fédération interrégionale du Mouvement HF 

L’A-CDCN

ASTREA Réseau de femmes artistes

PayeTa Note

Réseau Fair_Play 

Pour tout contact : 

Pour HF Île-de-France, contact@hf-idf.org 
06 62 59 01 26 

Valérie BRIGNIER, attachée de presse
06 83 54 74 14

Télécharger le communiqué de presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Le Mouvement HF exige des actes du ministère de la Culture contre les violences sexuelles et sexistes

Les témoignages récents qui dénoncent les violences sexuelles et sexistes dans les arts et la culture se multiplient, notamment ceux d’Adèle Haenel et de Valentine Monnier, et obligent les pouvoirs publics, dont le ministère de la Culture, à agir. 

Le Mouvement HF, association qui lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture, dénonce, avec d’autres et depuis son origine en 2008, un système d’oppression institutionnalisé des hommes sur les femmes, une culture du viol et un écosystème sexiste qui persistent du fait d’une réelle omerta.

Nous sommes écœuré·e·s de recueillir quotidiennement des cas de violences sexuelles et sexistes dans tous les secteurs des arts et de la culture et nous avions déjà interpellé le ministère de la Culture et les pouvoirs publics en juillet et septembre derniers.

Dans la Culture, la domination masculine, qui génère ces violences, persiste dans les directions, les régies, sur les plateaux de théâtre, de cinéma, de danse, de musiques… 

Les violences sexistes et sexuelles s’abritent souvent derrière le « talent » ou la liberté de création, laissant libre cours à des méthodes de travail scandaleuses et illégales. Le metteur en scène qui oblige la comédienne à se mettre nue ou à embrasser un partenaire alors qu’elle ne le veut pas. Le chorégraphe qui touche les corps des danseuses de façon inappropriée lors de répétitions. Le coach scénique qui exige de la musicienne une posture aguicheuse ou sexuelle sur scène alors que ce n’est pas l’image qu’elle veut donner d’elle. L’enseignant qui a des gestes ou des propos inappropriés envers une élève ou une étudiante. L’organisateur d’un tremplin dont le jury est exclusivement constitué d’hommes…

Depuis deux ans, les affaires de violences sexuelles et sexistes se multiplient mais la plupart restent classées sans suite ou déboutées par la justice, dans un climat d’inertie institutionnelle toxique.

Pire encore, rattaché au ministère de la Culture et membre du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, un haut fonctionnaire pervers a pu agresser impunément plus de 200 femmes pendant 10 ans sans que les autorités ne les écoutent ni n’interviennent (Libération, 8 novembre 2019).

Le Mouvement HF est las des déclarations d’intention ou de la compassion médiatique du ministre de la Culture.

C’est pourquoi le Mouvement HF :

  • Apporte son soutien à toutes les paroles de victimes qui dénoncent ces violences,
  • Demande une audition au ministre de la Culture pour exiger la mise en place d’un véritable plan de lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans les arts et la culture sur la base des propositions des syndicats et organisations professionnelles,
  • Demande l’application du principe de précaution et du concept de faisceau d’indices concordants, par le retrait provisoire d’un directeur mis en cause et via une clause incluse dans les conventions d’objectifs,
  • Demande la mise en place d’une cellule d’écoute et d’accompagnement juridique doublée d’une cellule d’enquête élargie au secteur subventionné,
  • Appelle à manifester le samedi 23 novembre 2019 contre les violences sexuelles et sexistes.

Les associations et collectifs de la Fédération interrégionale du Mouvement HF

Pour tout contact : 

Anne GRUMET, présidente du Mouvement HF, membre experte du HCE 06 24 98 40 68

Attachée de presse : Valérie BRIGNIER 06 83 54 74 14

Pour HF Île-de-France, contact@hf-idf.org

Télécharger le communiqué de presse

Revue de presse des Journées du Matrimoine 2019

Pour la 5ème édition des Journées du Matrimoine les 21 et 22 septembre 2019, 10 structures ont proposé trois parcours architecturaux, une visite d’atelier de restauration de tableaux, du théâtre, des lectures, un spectacle déambulatoire interactif, un atelier éditorial et des visites commentées, soit 22 rendez-vous.

Des figures de femmes appartenant à toutes les époques et à toutes les disciplines artistiques ont été évoquées à travers cette programmation, avec à l’honneur l’architecte Edith Girard.

Téléchargez la revue de presse

Programme de la 5e édition des Journées du Matrimoine

Quatre années après la première édition des Journées du Matrimoine, on peut parler d’effet matrimoine au regard des nombreuses initiatives prises à Paris, en Île-de-France et ailleurs sur le sujet. Le public et une partie des institutions ont adopté le terme et la notion de matrimoine.

La valorisation du matrimoine est un enjeu commun dont chacun·e doit s’emparer. Rendre visibles les créatrices du passé qui ont œuvré dans toutes les disciplines artistiques mais que l’Histoire a effacées, réhabiliter leur mémoire, c’est permettre aux jeunes générations de grandir avec d’autres modèles d’identification. 

Pour la 5èmeédition des Journées du Matrimoine les 21 et 22 septembre 2019, HF Île-de-France a lancé un appel à projets ouvert à toutes les disciplines artistiques. De nombreuses personnes, associations, collectifs et compagnies ont proposé des événements et une douzaine a été retenue, offrant ainsi une programmation riche et diversifiée.

13 évènements gratuits soit 23 rendez-vous

Au cours du week-end sont proposés du cinéma, trois parcours architecturaux, une visite d’atelier de restauration de tableaux, du théâtre, des lectures, un spectacle déambulatoire interactif, un atelier éditorial et des visites commentées.  

Des figures de femmes appartenant à toutes les époques et à toutes les disciplines artistiques sont évoquées à travers cette programmation. 

Tous les événements sont gratuits et ouverts à tous les publics.

PROGRAMME COMPLET

Inscription obligatoire ici

Télécharger le programme

#TuJouesBienPourUneFille 9/9


Jo/The Wise
Autrice-compositrice
Photographiée par Nicole Miquel
17 % d’autrices et compositrices sociétaires à la SACEM
Source : SACEM, 2018


À l’occasion de la Fête de la Musique, HF Île-de-France lance sa campagne #TuJouesBienPourUneFille, qui se décline en une série de 9 portraits de femmes professionnelles du secteur des musiques actuelles, réalisés par FemmesPHOTOgraphes.

À l’issue d’une Saison Égalité Musiques Actuelles de 3 ans, l’association continue à sensibiliser et interpeller ce secteur sur les inégalités qui y perdurent dans tous les corps de métiers.

#TuJouesBienPourUneFille 8/9


Anne Riou
Créatrice de label
Photographiée par Nicole Miquel
14 % de directrices de labels et maisons de disques
Source : Baromètre 2018 des métiers de la musique, IRMA


À l’occasion de la Fête de la Musique, HF Île-de-France lance sa campagne #TuJouesBienPourUneFille, qui se décline en une série de 9 portraits de femmes professionnelles du secteur des musiques actuelles, réalisés par FemmesPHOTOgraphes.

À l’issue d’une Saison Égalité Musiques Actuelles de 3 ans, l’association continue à sensibiliser et interpeller ce secteur sur les inégalités qui y perdurent dans tous les corps de métiers.

#TuJouesBienPourUneFille 7/9


Marlène Continente
Professeure de musiques actuelles
Photographiée par Isabelle Gressier
13 % d’enseignantes dans les conservatoires
Source : Etude sur l’analyse de l’enseignement et de l’accompagnement dans le secteur des musiques actuelles, Ministère de la culture, 2012


À l’occasion de la Fête de la Musique, HF Île-de-France lance sa campagne #TuJouesBienPourUneFille, qui se décline en une série de 9 portraits de femmes professionnelles du secteur des musiques actuelles, réalisés par FemmesPHOTOgraphes.

À l’issue d’une Saison Égalité Musiques Actuelles de 3 ans, l’association continue à sensibiliser et interpeller ce secteur sur les inégalités qui y perdurent dans tous les corps de métiers.

#TuJouesBienPourUneFille 6/9


Danièle Gambino
Programmatrice
Photographiée par Nicole Miquel
12 % de programmatrices dans les lieux de musiques actuelles
Source : L’emploi permanent dans les lieux de musiques actuelles,

FEDELIMA et RIF en partenariat avec OPALE, 2018

À l’occasion de la Fête de la Musique, HF Île-de-France lance sa campagne #TuJouesBienPourUneFille, qui se décline en une série de 9 portraits de femmes professionnelles du secteur des musiques actuelles, réalisés par FemmesPHOTOgraphes.

À l’issue d’une Saison Égalité Musiques Actuelles de 3 ans, l’association continue à sensibiliser et interpeller ce secteur sur les inégalités qui y perdurent dans tous les corps de métiers.

#TuJouesBienPourUneFille 5/9


Bénédicte Froidure
Directrice de SMAC
Photographiée par Maud Veith
12 % de directrices de scènes de musiques actuelles
Source : Observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la culture et la communication, Ministère de la culture, 2019


À l’occasion de la Fête de la Musique, HF Île-de-France lance sa campagne #TuJouesBienPourUneFille, qui se décline en une série de 9 portraits de femmes professionnelles du secteur des musiques actuelles, réalisés par FemmesPHOTOgraphes.

À l’issue d’une Saison Égalité Musiques Actuelles de 3 ans, l’association continue à sensibiliser et interpeller ce secteur sur les inégalités qui y perdurent dans tous les corps de métiers.

#TuJouesBienPourUneFille 4/9


Aysha Djellel
Batteuse
Photographiée par Isabelle Gressier
5,4 % de femmes instrumentistes
Source : Programmation septembre – décembre 2015 de 15 lieux franciliens de musiques actuelles, Saison Egalité Musiques Actuelles, HF Ile-de-France et RIF


À l’occasion de la Fête de la Musique, HF Île-de-France lance sa campagne #TuJouesBienPourUneFille, qui se décline en une série de 9 portraits de femmes professionnelles du secteur des musiques actuelles, réalisés par FemmesPHOTOgraphes.

À l’issue d’une Saison Égalité Musiques Actuelles de 3 ans, l’association continue à sensibiliser et interpeller ce secteur sur les inégalités qui y perdurent dans tous les corps de métiers.