Accueil

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

 

Fédération interrégionale du Mouvement HF

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

 

Préambule

 

L’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur du débat sociétal et a été consacrée « grande cause nationale du quinquennat » par le Président de la République.

Dans sa récente feuille de route Egalité 2018-2022, le ministère de la Culture s’est engagé à poursuivre et amplifier son action en faveur de l’égalité, invitant chaque établissement d’enseignement artistique supérieur culturel à rédiger une charte éthique, permettant de transmettre une culture de l’égalité femme-homme dans toutes ses dimensions.

Le ministère souhaite également contribuer « fortement à la lutte contre les stéréotypes auprès des plus jeunes, dans l’éducation artistique et culturelle, dans l’enseignement artistique initial, là où se jouent des inégalités qui influent ensuite sur les pratiques artistiques et les carrières. »

Il a ainsi étendu et relayé les préconisations d’HF, ci-jointes, concernant l’enseignement musical et présentées en avril 2017 à Claire Lamboley, Haute Fonctionnaire à l’égalité au Ministère de la Culture.

Nos préconisations en matière d’égalité femmes-hommes dans le secteur de l’enseignement musical sont proposées aux structures d’enseignement et d’accompagnement du secteur musical , dans le souci de garantir l’égal accès de toutes et tous à la pratique musicale, à l’évaluation et à la professionnalisation.

Dans ce contexte, l’expertise développée depuis plusieurs années au sein de la commission Enseignement artistique/Musique du mouvement HF se trouve renforcée. Depuis 2008, la fédération HF a su en effet développer des outils singuliers et innovants de sensibilisation et d’accompagnement, à l’attention des structures culturelles qui souhaitent être en phase avec leurs valeurs et convictions au regard des questions d’égalité (Saison égalité, préconisations, tables rondes, études…).

La mise en place de partenariats reste essentielle à la réussite et à la pérennité des engagements en faveur de l’égalité. C’est pourquoi nous mettons notre expérience à la disposition des structures qui souhaitent élaborer une feuille de route sur ces questions au sein de leur établissement, et faisons connaître un réseau de formateurs et formatrices à l’égalité dans le secteur musical.

 

La commission Enseignement artistique/Musique du mouvement inter-régional HF

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

Natasha Le Roux – Administratrice HF Île-de-France

Claire Bodin, Anne Morvan – HF Auvergne Rhône-Alpes

1. Orientations générales

  • Tel que le définit le schéma d’orientation pédagogique (SOP) :

« Le projet d’établissement veillera à ce que les principes de mixité et d’égalité entre les sexes soit une réalité dans les établissements où il s’applique […] Un bilan périodique permettra de mesurer les avancées dans ce domaine ».

  • Création d’un observatoire ministériel de la pratique et de l’enseignement artistique dans les conservatoires (équipes enseignante, administrative, technique et élèves) au regard de l’égalité entre les femmes et les hommes, mise en place d’une veille sexuée et nommination d’un.e référent.e égalité dans chaque établissement.
  • Création d’un label Egalité pour les établissements qui s’inscrivent dans une démarche durable d »égalité entre les femmes et les hommes (objectifs chiffrés, projets…)
  • Ligne de financement ou prime pour les projets en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

2. Connaissance du matrimoine musical

  • Mise à disposition de listes d’œuvres, fonds de partitions, biographies et ouvrages de référence sur les compositrices au sein des médiathèques des établissements. Création d’une entrée « compositrices» dans le catalogue des médiathèques.
  • Inclure dans les cours de culture musicale et les cours de formation musicale la connaissance des compositrices, grandes interprètes et cheffes d’orchestre.
  • Obligation de proposer dans les programmes imposés des œuvres de compositrices de tout temps et de tout pays.
  • Respect de la parité dans les résidences et commandes passées à des compositeur.rices contemporain.e.s.

3. Pédagogie et évaluation égalitaire

  • Développer les actions de sensibilisation auprès des parents sur les possibilités d’accès à toutes les disciplines instrumentales pour tous les enfants.
  • Inclure une période de découverte instrumentale avant le choix définitif de l’instrument.
  • Proposer des stages de découverte instrumentale en cours de cursus pour offrir aux élèves la possibilité de changer d’instrument et d’esthétique.
  • Fixer, pour le 1er cycle, des objectifs chiffrés de progression en matière de mixité dans toutes les classes d’instrument (vigilance particulière pour les percussions et cuivres) et dans les cours de pratiques collectives.
  • Créer une sensibilisation précoce à l’improvisation et à la composition dès les premiers cycles pour tou.te.s les élèves
  • Favoriser l’accès des filles aux classes de composition (dont composition electroacoustique et Composition Assistée par ordinateur), de direction d’ensembles et de techniques du son.
  • Veiller à la mixité des enseignant.e.s dans les domaines du jazz, des musiques actuelles et faire progresser le nombre d’élèves féminines instrumentistes dans ces secteurs (en particulier dans les cursus professionnalisants).
  • Favoriser un accès égalitaire à tous les métiers de la musique.
  • Veiller à la parité des jurys d’examens

4. Une communication sans stéréotype de sexe

  • Accorder en genre les noms de fonctions, grades, métiers et titres (batteur.euse, chef.fe d’orchestre, régisseur.se…) pour rendre visible la présence des femmes dans le monde musical.
  • Garantir la parité filles-garçons dans tous les supports de communication.
  • Veiller à la parité filles-garçons, femmes-hommes dans les concerts et spectacles de présentation à destination du jeune public et dans toutes les disciplines.
  • Veiller à la parité femmes-hommes pour les noms des salles de cours et dans l’affichage des photos des compositeur.trice.s, instrumentistes, chanteur.se.s et chef.fe.s d’orchestre qui décorent les établissements ainsi que dans les noms des établissements.
  • Veiller à la parité des artistes invité.e.s (programmation de saison et master classes).

5. Egalité professionnelle et formation

  • Traitement du rapport annuel de situation comparée (RSC) des conditions générales d’emploi et de formation des femmes et des hommes, communication et analyse de toutes les données et mise en conformité par rapport à la réglementation.
  • Plan d’actions en faveur de la mixité des emplois et de l’égalité professionnelle (diversification des postes et fonctions, promotion et montée en compétences des salariées, parité des postes de direction, égalité des salaires et des statuts, accès au CA par la VAE …)
  • Formation à l’égalité entre les femmes et les hommes à destination des équipes administratives et pédagogiques des conservatoires (meilleure connaissance du matrimoine musical, intégration du principe d’égalité des sexes dans l’enseignement musical et la pédagogie, égale répartition des filles et des garçons dans l’apprentissage instrumental…), des DRAC et services culturels.
  • Formation à l’égalité entre les femmes et les hommes à destination des étudiant.e.s dans les CEFEDEM, pôles supérieurs, FDCA des CNSMD de Lyon et Paris (incluant les formations à la direction d’établissement) et dans les formations professionnelles du CNFPT.
  • Parité dans les conseils d’établissement.
  • Formation à la déontologie et la posture professionnelle de l’enseignant.
  • Mener des actions de prévention contre les violences et le harcèlement sexuel, et garantir l’accès à des moyens de recours et de réparation pour les victimes.

 

Notre agenda du 8 mars

Les événements HF à l’occasion de la

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes 

 

JEUDI 8 MARS 2018

« Les femmes et la culture, quelle place, quels outils pour sensibiliser et favoriser
égalité et émancipation ? »
De 9h à 16h45 à la Maison des Métallos
94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris

10h – 11h Table ronde – Le service public de la culture, outil d’égalité et d’émancipation –  Avec Natasha Le Roux, coordinatrice du pôle Musiques de HF Île-de-France
14h30 – 16h Table ronde – Rendre visible la création des femmes – Avec Edith Vallée, du pôle Matrimoine de HF Île-de-France

Pour vous inscrire, c’est ici !

 

Forum Associatif
De 14h à 18h au Palais de la Femme
94 Rue de Charonne, 75011 Paris

HF Île-de-France tiendra un stand auprès duquel vous pourrez vous renseigner sur les actions de l’association, poser des questions ou adhérer !

VENDREDI 9 MARS 2018

Table ronde « La place des femmes dans la Culture »
De 18h30 à 20h30 au Carrefour des Associations Parisiennes (CAP)
181, avenue Daumesnil – 75012 Paris

Agora animée par Caroline Mendoza (chargée de communication indépendante) et Christian Cascio (directeur du CAP), avec HF Île-de-France, Agnès Bovet (réalisatrice), Isabelle Berthelot (artiste), Hélène Marquié (chorégraphe, maîtresse de conférences « Études de genre et arts »).

DIMANCHE 11 MARS 2018

Parcours « Les Dames du tram »
De 15h30 à 17h

Deux randonneuses et une chanteuse rencontrent entre les stations de tram, quatre femmes remarquables : Alexandra David-Néel, Delphine Seyrig, Ella Fitzgerald et Rosa Parks.
Lien facebook ici


LUNDI 12 MARS 2018

Table ronde – La place des femmes dans le monde de la culture
De 19h à 22h à la Mairie du XIVème arrondissement
2 Place Ferdinand Brunot, 75014 Paris


Rencontre débat avec des actrices et acteurs du monde artistique et culturel. En présence de : HF Île-de-France, Isabelle Germain (fondatrice du journal Les Nouvelles NEWS), Florence Cestac (autrice française de Bande Dessinée) et la Galerie Lambert.

Actus

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

 

Fédération interrégionale du Mouvement HF

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

 

Préambule

 

L’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur du débat sociétal et a été consacrée « grande cause nationale du quinquennat » par le Président de la République.

Dans sa récente feuille de route Egalité 2018-2022, le ministère de la Culture s’est engagé à poursuivre et amplifier son action en faveur de l’égalité, invitant chaque établissement d’enseignement artistique supérieur culturel à rédiger une charte éthique, permettant de transmettre une culture de l’égalité femme-homme dans toutes ses dimensions.

Le ministère souhaite également contribuer « fortement à la lutte contre les stéréotypes auprès des plus jeunes, dans l’éducation artistique et culturelle, dans l’enseignement artistique initial, là où se jouent des inégalités qui influent ensuite sur les pratiques artistiques et les carrières. »

Il a ainsi étendu et relayé les préconisations d’HF, ci-jointes, concernant l’enseignement musical et présentées en avril 2017 à Claire Lamboley, Haute Fonctionnaire à l’égalité au Ministère de la Culture.

Nos préconisations en matière d’égalité femmes-hommes dans le secteur de l’enseignement musical sont proposées aux structures d’enseignement et d’accompagnement du secteur musical , dans le souci de garantir l’égal accès de toutes et tous à la pratique musicale, à l’évaluation et à la professionnalisation.

Dans ce contexte, l’expertise développée depuis plusieurs années au sein de la commission Enseignement artistique/Musique du mouvement HF se trouve renforcée. Depuis 2008, la fédération HF a su en effet développer des outils singuliers et innovants de sensibilisation et d’accompagnement, à l’attention des structures culturelles qui souhaitent être en phase avec leurs valeurs et convictions au regard des questions d’égalité (Saison égalité, préconisations, tables rondes, études…).

La mise en place de partenariats reste essentielle à la réussite et à la pérennité des engagements en faveur de l’égalité. C’est pourquoi nous mettons notre expérience à la disposition des structures qui souhaitent élaborer une feuille de route sur ces questions au sein de leur établissement, et faisons connaître un réseau de formateurs et formatrices à l’égalité dans le secteur musical.

 

La commission Enseignement artistique/Musique du mouvement inter-régional HF

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

Natasha Le Roux – Administratrice HF Île-de-France

Claire Bodin, Anne Morvan – HF Auvergne Rhône-Alpes

1. Orientations générales

  • Tel que le définit le schéma d’orientation pédagogique (SOP) :

« Le projet d’établissement veillera à ce que les principes de mixité et d’égalité entre les sexes soit une réalité dans les établissements où il s’applique […] Un bilan périodique permettra de mesurer les avancées dans ce domaine ».

  • Création d’un observatoire ministériel de la pratique et de l’enseignement artistique dans les conservatoires (équipes enseignante, administrative, technique et élèves) au regard de l’égalité entre les femmes et les hommes, mise en place d’une veille sexuée et nommination d’un.e référent.e égalité dans chaque établissement.
  • Création d’un label Egalité pour les établissements qui s’inscrivent dans une démarche durable d »égalité entre les femmes et les hommes (objectifs chiffrés, projets…)
  • Ligne de financement ou prime pour les projets en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

2. Connaissance du matrimoine musical

  • Mise à disposition de listes d’œuvres, fonds de partitions, biographies et ouvrages de référence sur les compositrices au sein des médiathèques des établissements. Création d’une entrée « compositrices» dans le catalogue des médiathèques.
  • Inclure dans les cours de culture musicale et les cours de formation musicale la connaissance des compositrices, grandes interprètes et cheffes d’orchestre.
  • Obligation de proposer dans les programmes imposés des œuvres de compositrices de tout temps et de tout pays.
  • Respect de la parité dans les résidences et commandes passées à des compositeur.rices contemporain.e.s.

3. Pédagogie et évaluation égalitaire

  • Développer les actions de sensibilisation auprès des parents sur les possibilités d’accès à toutes les disciplines instrumentales pour tous les enfants.
  • Inclure une période de découverte instrumentale avant le choix définitif de l’instrument.
  • Proposer des stages de découverte instrumentale en cours de cursus pour offrir aux élèves la possibilité de changer d’instrument et d’esthétique.
  • Fixer, pour le 1er cycle, des objectifs chiffrés de progression en matière de mixité dans toutes les classes d’instrument (vigilance particulière pour les percussions et cuivres) et dans les cours de pratiques collectives.
  • Créer une sensibilisation précoce à l’improvisation et à la composition dès les premiers cycles pour tou.te.s les élèves
  • Favoriser l’accès des filles aux classes de composition (dont composition electroacoustique et Composition Assistée par ordinateur), de direction d’ensembles et de techniques du son.
  • Veiller à la mixité des enseignant.e.s dans les domaines du jazz, des musiques actuelles et faire progresser le nombre d’élèves féminines instrumentistes dans ces secteurs (en particulier dans les cursus professionnalisants).
  • Favoriser un accès égalitaire à tous les métiers de la musique.
  • Veiller à la parité des jurys d’examens

4. Une communication sans stéréotype de sexe

  • Accorder en genre les noms de fonctions, grades, métiers et titres (batteur.euse, chef.fe d’orchestre, régisseur.se…) pour rendre visible la présence des femmes dans le monde musical.
  • Garantir la parité filles-garçons dans tous les supports de communication.
  • Veiller à la parité filles-garçons, femmes-hommes dans les concerts et spectacles de présentation à destination du jeune public et dans toutes les disciplines.
  • Veiller à la parité femmes-hommes pour les noms des salles de cours et dans l’affichage des photos des compositeur.trice.s, instrumentistes, chanteur.se.s et chef.fe.s d’orchestre qui décorent les établissements ainsi que dans les noms des établissements.
  • Veiller à la parité des artistes invité.e.s (programmation de saison et master classes).

5. Egalité professionnelle et formation

  • Traitement du rapport annuel de situation comparée (RSC) des conditions générales d’emploi et de formation des femmes et des hommes, communication et analyse de toutes les données et mise en conformité par rapport à la réglementation.
  • Plan d’actions en faveur de la mixité des emplois et de l’égalité professionnelle (diversification des postes et fonctions, promotion et montée en compétences des salariées, parité des postes de direction, égalité des salaires et des statuts, accès au CA par la VAE …)
  • Formation à l’égalité entre les femmes et les hommes à destination des équipes administratives et pédagogiques des conservatoires (meilleure connaissance du matrimoine musical, intégration du principe d’égalité des sexes dans l’enseignement musical et la pédagogie, égale répartition des filles et des garçons dans l’apprentissage instrumental…), des DRAC et services culturels.
  • Formation à l’égalité entre les femmes et les hommes à destination des étudiant.e.s dans les CEFEDEM, pôles supérieurs, FDCA des CNSMD de Lyon et Paris (incluant les formations à la direction d’établissement) et dans les formations professionnelles du CNFPT.
  • Parité dans les conseils d’établissement.
  • Formation à la déontologie et la posture professionnelle de l’enseignant.
  • Mener des actions de prévention contre les violences et le harcèlement sexuel, et garantir l’accès à des moyens de recours et de réparation pour les victimes.

 

Etudes et enquêtes

Guide de la Parité 2016 – Haut Conseil de l’Egalité

Le HCE « a pour mission d’assurer la concertation avec la société civile et d’animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l’égalité ». Il publie ce mois-ci la mise à jour 2016 du Guide de la Parité : des lois pour le partage à égalité des responsabilités politiques, professionnelles et sociales. Il compte parmi les outils d’interpellation des partis politiques en prévision des scrutins de 2017, et permet de rappeler que la parité ne se joue pas seulement dans la sphère politique.

Logo HCEfh

 

 

Vous trouverez sur le site du HCE le Guide de la Parité 2016, le dépliant, et le communiqué de presse : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/parite/actualites/article/publication-de-l-edition-2016-du

Actualités de la fédération

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

 

Fédération interrégionale du Mouvement HF

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

 

Préambule

 

L’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur du débat sociétal et a été consacrée « grande cause nationale du quinquennat » par le Président de la République.

Dans sa récente feuille de route Egalité 2018-2022, le ministère de la Culture s’est engagé à poursuivre et amplifier son action en faveur de l’égalité, invitant chaque établissement d’enseignement artistique supérieur culturel à rédiger une charte éthique, permettant de transmettre une culture de l’égalité femme-homme dans toutes ses dimensions.

Le ministère souhaite également contribuer « fortement à la lutte contre les stéréotypes auprès des plus jeunes, dans l’éducation artistique et culturelle, dans l’enseignement artistique initial, là où se jouent des inégalités qui influent ensuite sur les pratiques artistiques et les carrières. »

Il a ainsi étendu et relayé les préconisations d’HF, ci-jointes, concernant l’enseignement musical et présentées en avril 2017 à Claire Lamboley, Haute Fonctionnaire à l’égalité au Ministère de la Culture.

Nos préconisations en matière d’égalité femmes-hommes dans le secteur de l’enseignement musical sont proposées aux structures d’enseignement et d’accompagnement du secteur musical , dans le souci de garantir l’égal accès de toutes et tous à la pratique musicale, à l’évaluation et à la professionnalisation.

Dans ce contexte, l’expertise développée depuis plusieurs années au sein de la commission Enseignement artistique/Musique du mouvement HF se trouve renforcée. Depuis 2008, la fédération HF a su en effet développer des outils singuliers et innovants de sensibilisation et d’accompagnement, à l’attention des structures culturelles qui souhaitent être en phase avec leurs valeurs et convictions au regard des questions d’égalité (Saison égalité, préconisations, tables rondes, études…).

La mise en place de partenariats reste essentielle à la réussite et à la pérennité des engagements en faveur de l’égalité. C’est pourquoi nous mettons notre expérience à la disposition des structures qui souhaitent élaborer une feuille de route sur ces questions au sein de leur établissement, et faisons connaître un réseau de formateurs et formatrices à l’égalité dans le secteur musical.

 

La commission Enseignement artistique/Musique du mouvement inter-régional HF

Préconisations en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’enseignement musical

Natasha Le Roux – Administratrice HF Île-de-France

Claire Bodin, Anne Morvan – HF Auvergne Rhône-Alpes

1. Orientations générales

  • Tel que le définit le schéma d’orientation pédagogique (SOP) :

« Le projet d’établissement veillera à ce que les principes de mixité et d’égalité entre les sexes soit une réalité dans les établissements où il s’applique […] Un bilan périodique permettra de mesurer les avancées dans ce domaine ».

  • Création d’un observatoire ministériel de la pratique et de l’enseignement artistique dans les conservatoires (équipes enseignante, administrative, technique et élèves) au regard de l’égalité entre les femmes et les hommes, mise en place d’une veille sexuée et nommination d’un.e référent.e égalité dans chaque établissement.
  • Création d’un label Egalité pour les établissements qui s’inscrivent dans une démarche durable d »égalité entre les femmes et les hommes (objectifs chiffrés, projets…)
  • Ligne de financement ou prime pour les projets en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

2. Connaissance du matrimoine musical

  • Mise à disposition de listes d’œuvres, fonds de partitions, biographies et ouvrages de référence sur les compositrices au sein des médiathèques des établissements. Création d’une entrée « compositrices» dans le catalogue des médiathèques.
  • Inclure dans les cours de culture musicale et les cours de formation musicale la connaissance des compositrices, grandes interprètes et cheffes d’orchestre.
  • Obligation de proposer dans les programmes imposés des œuvres de compositrices de tout temps et de tout pays.
  • Respect de la parité dans les résidences et commandes passées à des compositeur.rices contemporain.e.s.

3. Pédagogie et évaluation égalitaire

  • Développer les actions de sensibilisation auprès des parents sur les possibilités d’accès à toutes les disciplines instrumentales pour tous les enfants.
  • Inclure une période de découverte instrumentale avant le choix définitif de l’instrument.
  • Proposer des stages de découverte instrumentale en cours de cursus pour offrir aux élèves la possibilité de changer d’instrument et d’esthétique.
  • Fixer, pour le 1er cycle, des objectifs chiffrés de progression en matière de mixité dans toutes les classes d’instrument (vigilance particulière pour les percussions et cuivres) et dans les cours de pratiques collectives.
  • Créer une sensibilisation précoce à l’improvisation et à la composition dès les premiers cycles pour tou.te.s les élèves
  • Favoriser l’accès des filles aux classes de composition (dont composition electroacoustique et Composition Assistée par ordinateur), de direction d’ensembles et de techniques du son.
  • Veiller à la mixité des enseignant.e.s dans les domaines du jazz, des musiques actuelles et faire progresser le nombre d’élèves féminines instrumentistes dans ces secteurs (en particulier dans les cursus professionnalisants).
  • Favoriser un accès égalitaire à tous les métiers de la musique.
  • Veiller à la parité des jurys d’examens

4. Une communication sans stéréotype de sexe

  • Accorder en genre les noms de fonctions, grades, métiers et titres (batteur.euse, chef.fe d’orchestre, régisseur.se…) pour rendre visible la présence des femmes dans le monde musical.
  • Garantir la parité filles-garçons dans tous les supports de communication.
  • Veiller à la parité filles-garçons, femmes-hommes dans les concerts et spectacles de présentation à destination du jeune public et dans toutes les disciplines.
  • Veiller à la parité femmes-hommes pour les noms des salles de cours et dans l’affichage des photos des compositeur.trice.s, instrumentistes, chanteur.se.s et chef.fe.s d’orchestre qui décorent les établissements ainsi que dans les noms des établissements.
  • Veiller à la parité des artistes invité.e.s (programmation de saison et master classes).

5. Egalité professionnelle et formation

  • Traitement du rapport annuel de situation comparée (RSC) des conditions générales d’emploi et de formation des femmes et des hommes, communication et analyse de toutes les données et mise en conformité par rapport à la réglementation.
  • Plan d’actions en faveur de la mixité des emplois et de l’égalité professionnelle (diversification des postes et fonctions, promotion et montée en compétences des salariées, parité des postes de direction, égalité des salaires et des statuts, accès au CA par la VAE …)
  • Formation à l’égalité entre les femmes et les hommes à destination des équipes administratives et pédagogiques des conservatoires (meilleure connaissance du matrimoine musical, intégration du principe d’égalité des sexes dans l’enseignement musical et la pédagogie, égale répartition des filles et des garçons dans l’apprentissage instrumental…), des DRAC et services culturels.
  • Formation à l’égalité entre les femmes et les hommes à destination des étudiant.e.s dans les CEFEDEM, pôles supérieurs, FDCA des CNSMD de Lyon et Paris (incluant les formations à la direction d’établissement) et dans les formations professionnelles du CNFPT.
  • Parité dans les conseils d’établissement.
  • Formation à la déontologie et la posture professionnelle de l’enseignant.
  • Mener des actions de prévention contre les violences et le harcèlement sexuel, et garantir l’accès à des moyens de recours et de réparation pour les victimes.